17 juillet 2021

Ça donne envie d’être Catho…

Question : “Est-ce un péché mortel de ne pas entendre la messe les dimanches et fêtes d’obligation ?”

Réponse : “Oui, c’est un péché mortel” (source), c’est à dire un péché pour lequel, à moins de se confesser, on ira en enfer pour l’Éternité (source : catholique.org) alors, en ce beau week-end de juillet, réfléchissez bien avant d’aller à la plage ou à la piscine avec les copains ! Parce que si vous vous noyez, vous irez direct en enfer, vous comprenez. Pareil si vous avez une crise cardiaque ou un accident de voiture mortel avant d’avoir eu le temps de vous confesser. Par ailleurs, j’aime beaucoup la notion de “fête d’obligation”. C’est sympa, c’est joyeux, ça sonne bien, bref, c’est très festif.

Y’a pas à dire, tout ça donne envie d’être Catho et si le Vatican déplore que les églises se vident, c’est sans doute à cause de tous les mauvais Catholiques qui ne relaient pas le message de Jésus :

“Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.”
(Jean 13:34-35)

Vous avez entendu, bande de mauvais Catholiques responsables de la désertion des églises ? Allez vite frapper à la porte de vos voisins et dîtes leur bien que s’ils ne vont pas à la messe tous les dimanches, ils iront en enfer pour l’Éternité ! Ça les calmera un peu, ces mécréants.

Et puis ce qui serait bien, se serait une hotline de confession 24h/24 et 7j/7. Comme ça, en cas de crise cardiaque ou de blessure grave, au lieu d’appeler les secours, les Catholiques pourraient se confesser. Reste le problème de la noyade : le mieux est de ne jamais vous baigner sans téléphone étanche. D’ailleurs, ce serait original comme signe de reconnaissance entre Cathos : un portable étanche en pendentif.

Les opérateurs d’Urgence confession seraient à l’écoute des fidèles 24h/24

Imaginons la conversation téléphonique d’une opératrice avec un Catholique en instance de mort :

– Urgence confession, bonjour ! Souhaitez-vous faire une offrande par carte bancaire avant de vous confesser ? (vous conviendrez qu’il est difficile de dire non, surtout quand on a peur de mourir, c’est tout l’intérêt d’Urgence confessions, dis-je en me frottant les mains parce que j’ai déposé un brevet et que l’Église va devoir me filer des royalties.)

– Je préfèrerais qu’un prêtre reçoive ma confession tout de suite, s’il vous plaît.

– Je comprends. (Silence de quelques secondes, le pognon, il faut savoir le soutirer…) Mais dîtes-moi, vous êtes à jour pour le denier du culte ? Parce que le cinquième commandement de l’Église stipule que “les fidèles sont tenus de subvenir aux nécessités matérielles de l’Église” (le terme “commandement“, identique à celui utilisé pour nommer les instructions de Dieu données directement à Moïse, forcément, ça impressionne)

– Écoutez, je suis pressé… et puis votre demande me paraît très déplacée (un Catho qui rue dans les brancards, c’est très rare, surtout s’il est en train de rendre l’âme, mais faisons comme si…)

– C’est dans la Bible, vous savez. En Philippiens 4:10-18, Saint Paul a été très clair sur le fait que donner de l’argent à l’Église mettra Dieu dans de bonnes dispositions à votre égard (Ce n’est pas que je recherche les dons ; mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte”, Philippiens 4:17).

– Ah bon ?

– Bien sûr. Si vous videz votre compte bancaire immédiatement au profit de l’Église et que vous lui léguez tout ce que vous possédez — je suis prête à enregistrer votre testament, cela ne prendra qu’une minute — vous avez des chances de mourir en odeur de sainteté (si vous ne l’avez pas fait grâce au lien ci-dessus, lisez au moins Philippiens 4:18, le coup de l’odeur est… suave, comme la voix de l’opératrice téléphonique. Le gars qui a décrété que l’argent n’avait pas d’odeur n’avait de toute évidence pas lu Paul.)

Et là, l’Église frappe un grand coup parce que cette histoire de denier du culte obligatoire, c’est contraire aux instructions de Jésus qui a clairement indiqué que seules les personnes qui en avaient les moyens ne devaient pas mais pouvaient soutenir les disciples qui, soit dit en passant, n’avaient pas le droit de recevoir d’argent à l’époque — si, si, je vous assure : Matthieu 10:8-11).

Alors, s’il est évidemment acceptable que l’Église perçoive des dons pour s’adapter aux contraintes de notre époque, rendre le denier du culte obligatoire, c’est la grosse arnaque et vous savez comment Elle s’y prend, la maligne ? Elle conseille aux Catholiques de ne pas lire la Bible mais de s’en tenir à l’interprétation qu’en font ses serviles curés et théologiens. Cela fait bien rire les protestants mais moi qui suis Grand Maître en reiki ésotérique et en Yoga de l’Intelligence Suprême, j’avoue que j’admire le pape : mener 1,2 milliard de gogos par le bout du porte-monnaie, c’est une sacrée performance !

En attendant “Urgence confessions”, une initiative qui manque cruellement, mettant les Catholiques en danger de damnation éternelle accidentelle, je termine sur une note positive à l’attention des catéchumènes : rassurez-vous, le Vatican n’est pas aussi strict que certains Cathos fachos. S’il vous impose bien d’aller à la messe tous les dimanches et jours de fête, c’est le premier commandement de l’Église, il ne vous impose la communion qu’une seule fois par an, à Pâques — c’est le troisième commandement de l’Église. Lorsque vous vous imposez d’aller à la messe le dimanche alors que vous n’en avez pas envie, vous pouvez donc rester tranquillement assis au moment de la communion en vous gaussant de ceux qui s’embêtent à faire la queue pour aller gober une hostie dont ils ignorent qu’elle n’est pas obligatoire. L’Église vous autorise à rester assis, les gars ! Alors faîtes-vous vite baptiser, vous voyez bien qu’être Catholique ce n’est pas si terrible que ça.