27 juillet 2021

Il me semble que je crois

Prière quotidienne de tout bon catholique

Je crois en Dieu,
le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre ;
et en Jésus-Christ […]

Questions

– Répéter à l’envi “Je crois en Dieu”, “Je crois en Jésus”, c’est pas un peu comme un gamin de huit ans qui dirait chaque jour “Je crois que mon père m’amène au foot toutes les semaines, je crois que ma mère est une blonde aux yeux clairs” ?

– Ils ne sont pas mignons ces grands enfants qui essaient de se persuader qu’ils croient en quelque chose qu’il ne connaissent pas et qui s’étonnent que plus personne ne les croit ?

– J’ai attiré l’attention d’un fervent adepte du Credo sur le caractère paradoxal et même contre-productif de cette prière et tout ce qu’il a trouvé à me répondre est : “Vous pensez à des choses auxquelles personne ne pense”. Admettons. N’est pas Vénérable et Très Saint Grand Maître de l’Ordre des Super Super Symboles Super Compliqués qui veut. Mais, sachant que le Credo date du IVème siècle et que le “symbole des apôtres” dont il est issu est encore plus vieux (tiens, encore un symbole, on en  trouve jusque dans les églises, ce n’est pas ce prêtre Franc-Maçon qui dira le contraire, il assure même que deux millions de catholiques sont Franc-Maçons — si vous ne comprenez pas l’anglais, il faudra vous contenter de ça et n’allez pas croire qu’il s’agit d’une plaisanterie, le livre du curé Franc-Maçon en question est sur Amazon, son titre se traduit ainsi : Loge et autel – De la réconciliation entre Église Catholique et Franc-maçonnerie classique), vous ne trouvez pas étrange qu’en 1700 ans, pas un pape, pas un archevêque, pas une huile pontificale ne se soit rendu compte que le Credo, prière catholique qui figure parmi les plus récitées après le “Notre Père”, affirme le contraire de ce qu’il semble dire ? Et si c’était Satan qui leur a soufflé à l’oreille un habile rituel d’auto-endoctrinement puis a plaqué sa main dessus pour que ceux qui croient avoir des oreilles n’entendent pas ceux qui leur disent que la vérité est ailleurs ?

– Au fait, Toto, tu crois en l’existence de ton père et de ta mère ?

– Euh… oui… oui, bien sûr que j’y crois.

– Alors répète après moi…